Le Cameroun en 1957

Les principaux dirigeants

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Cameroun sous tutelle française 1946   Cameroun sous tutelle britannique 1946
Haut commissaire Pierre MESSMER
1956   Commissaire John OSBALDISTON FIELD 1956
Premier ministre André Marie MBIDA
1957   Premier ministre du Cameroun oriental Emmanuel M. ENDELEY
1954

Président de l'Assemblée législative

 

Daniel KEMAJOU A partir de 10/57        
Jules NININE  05 à 10/1957  

Président de l'Assemblée législative

   
Ahmadou AHIDJO 01 à 05/1957        

Politique

Le Cameroun sous une autonomie très contrôlée

Un décret signé le 16 avril ar le gouvernement français octroie au Cameroun, le statut d'Etat sous tutelle lui conférant une autonomie très limitée, étape transitoire vers l'indépendance. En effet, la puissance coloniale continue de disposer de larges pouvoirs en matière de politique, commerce et relations internationales mais également en matière d'économie, justice et sécurité intérieure. Elle dispose donc d'un quasi droit de véto sur les affaires internes du Cameroun.

Ce décret autorise le Cameroun à se doter d'une assemblée législative et d'un gouvernement dont il fixe les compositions et les nombres de membres.

Le gouvernement du 10 mai 1957

Premier ministre, chef du gouvernement: André-Marie Mbida
Vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur : Ahmadou Ahidjo
Ministre d’Etat chargé des Affaires réservées et des Etudes : Mathias Djoumessi

Ministre des Finances: Arouna Njoya
Ministre des Affaires économiques: Pierre Kotouo
Ministre des Travaux publics, des Transports et des Mines: Michel Njiné
Ministre de l’Education nationale: Vincent Ahanda
Ministre de la Fonction publique: Haman Adama
Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage: Alfred Mandon
Ministre du Travail et des Lois sociales: Marcel Marigoh
Secrétaire d’Etat chargé de la Fonction publique: Germain Tsalla
Secrétaire d’Etat chargé de l’Information: Gaston Medou
Secrétaire d’Etat à l’Intérieur: Antoine Logmo
Secrétaire d’Etat au Budget: François Biyo’o Olinga
Secrétaire d’Etat à l’Agriculture: Oumaté Talba Malla

Un hymne et un drapeau pour le Cameroun

A.M MBIDA, chef du 1er gouvernement camerounais

Le Premier ministre A.M Mbida en visite officielle en France
Le Premier ministre A.M Mbida en visite officielle en France

André Marie MBIDA, du parti a été nommé Premier ministre par le Haut Commissaire Pierre MESSMER.

Le 17 mai, il a formé un gouvernement comprenant au maximum, 9 ministres et 5 secrétaires d'état ainsi que le stipule le décret du 16 avril 1957 accordant une "large" autonomie au Cameroun.

Le 29 mai, il a officiellement été installé par Gaston Defferre, le ministre de la France d'Outre-mer.

L'ATCAM a vécu. L'ALCAM est créée

L'Assemblée territoriale du Cameroun (ATCAM) a été dissoute et remplacée par l'ALCAM, Assemblée législative du Cameroun, selon l'esprit du décret du mois d'Avril conférant au pays, une plus grande autonomie. Ahmadou Ahidjo, élu en janvier Président de l'ATCAM, est devenu premier Président de l'ALCAM avant de démissionner un jour plus tard pour entrer dans le gouvernement d'André Marie MBIDA.

Jules NININE a été porté au poste de président de l'ALCAM qui comprend 70 membres élus pour un mandat de 5 ans.


Documentation

Mai 57. Installation du gouvernement par Gaston Defferre

Fevrier 57. Réunion de l'ATCAM


Télécharger
Gonidec P.F. De la dépendance à l'autonomie : l'Etat sous tutelle du Cameroun. In: Annuaire français de droit international, volume 3, 1957. pp. 597-626;
De la dépendance à lautonomie lEtat sou
Document Adobe Acrobat 2.4 MB