Le Cameroun en 1966

Politique

Mort du multipartisme. Tous à l'UNC!

Consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur.

Places

Mihi quidem Antiochum, quem audis, satis belle videris attendere. Hanc igitur quoque transfer in animum dirigentes.

People

Tamen a proposito, inquam, aberramus. Non igitur potestis voluptate omnia dirigentes aut tueri aut retinere virtutem.


Economie

Le deuxième Plan quinquennal est sur les rails

Avec un volume d'investissements 3 fois supérieur à celui du premier plan (165 milliards contre 56), le deuxième Plan quinquennal du Cameroun (1966-1971) entend poursuivre le développement des infrastructures et du secteur rural.

Il ambitionne d'augmenter sensiblement la production des cultures d'exportation et met un accent particulier sur l'énergie et l'industrie alimentaire.

Il prévoit, enfin, de favoriser les mouvements de personnes et de biens entre le nord et le sud du pays par la concrétisation du projet de chemin de fer devant relier ces régions.

Les chiffres de l'élevage camerounais en 1966


Culture

Dia Moukouri tourne un long-métrage au Cameroun