Le Cameroun en 1967

Les principaux dirigeants

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Président de la République Ahmadou AHIDJO
1960   Vice-Président John NGU FONCHA
1961
Premier ministre du Cameroun occidental Augustine NGOM JUA
1965   Premier ministre du Cameroun oriental Simon Pierre TCHOUNGUI
1965
Président de l'Assemblée nationale fédérale Marcel MARIGOH MBOUA
1962        

Président de l'Assemblée législative

du Cameroun occidental

     

Président de l'Assemblée législative du

Cameroun oriental
  1965

Président de la Cour Suprême

du Cameroun Occidental

xxxxxxx    

Président de la Cour Suprême

du Cameroun Oriental
xxxxxxxxxx (France)  

Commandant de l'Armée de terre

Pierre SEMENGUE 1965        
Inauguration du campus de l'Université fédérale du Cameroun à Yaoundé, quartier Ngoa-ekellé, en 1967
Inauguration du campus de l'Université fédérale du Cameroun à Yaoundé, quartier Ngoa-ekellé, en 1967

Education

L'Université fédérale du Cameroun a un nouveau campus

Don de la France, la nouvelle Université fédérale du Cameroun a été inaugurée le 17 Novembre de cette année par le Président Ahidjo, en présence de nombreuses personnalités parmi lesquelles le ministre français de la Coopération, Yvon BOURGES.

Le Président Ahidjo prononce son discours
Le Président Ahidjo prononce son discours

Politique

Ahidjo remanie trois fois

En février dernier, Paul Biya a été nommé Directeur du Cabinet du Président de la république au moment où Bernard Bidas à Ngon héritait du Secrétariat général de la Présidence.

En mars, le Président Ahidjo a procédé à un nouveau réamenagement, en nommant trois secrétaires d'état dans le gouvernement du Cameroun occidental, (Ndamukong à l'Administration locale, Joseph Lafon à l'Enseignement primaire et Ncha aux Coopératives), avant de procéder, en mai, à un remaniement plus large du gouvernement fédéral.

 

Les ministres nommés :

Fonction

Responsable

Ministre d'Etat, Ministre de l'Administrtion territoriale

Enoch Kwayeb

Ministre (Justice) 

Sanda Oumarou

Ministre (Affaires étrangères)

Bénoît Bindzi

Ministre (Finances) 

Simon Nko’o Etoungou

Ministre (Transports. P&T)

Salomon Tandeng Muna

Ministre (Plan et développement)

Daniel Masuké

Ministre (Education, Jeunesse, Culture)

Eteki Mboumoua

Ministre(Forces Armées) 

Sadou Daoudou

Ministre (Travail, Lois Sociales)

Nzo Ekhah Nghaky

Ministre (Commerce et Industrie

Vincent Efon

Ministre (Information et Tourisme

 Fokam Kamga

MinistreC.Ministre 

Jean Akassou

MinistreA. (Justice)

Egbe Tabi

Ministre Adjoint (Education, Jeunesse, Culture) 

Mbombo Njoya

Ministre Adjoint (Fonction Publique) 

Victor Ateba


Economie

La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale est née!

Organisme autonome en charge de la gestion du régime des prestations familiales,  la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale a été créée par la loi n°67/LF/08 du 12 juin 1967.

Une autre loi votée le même jour institue le périmètre d'actions du nouvel organisme à travers un code des Prestations Familiales (allocations prénatales, allocations familiales, allocations maternité, indemnités journalières de congé de maternité).

La production de bois avoisine les 700 mille tonnes

La production de grumes du Cameroun est de 655.000 tonnes. Elle est en augmentation au Cameroun oriental mais stagne au Cameroun occidental. 

Les exportations de grumes augmentent également et ont atteint les 270.000T. Ce chiffre représente presque la production du seul Cameroun occidental, celle de l'autre coté du Mungo étant devenue marginale.

Les exportations sont en effet, en chute libre au Cameroun oriental ou elles sont passées de 46.533 en 1963-64, 32.654 en 1964-65, 19.538 en 1966 et seulement 1.544 en 1967.

Le Cameroun transforme son cacao localement!

D'abord exclusivement voué à l'exportation sous forme de fèves, le cacao commence, peu à peu, à être transformé localement.

Trois usines de transformation industrielle, qui traitent les 3/4 de la production nationale ont ouvert leurs portes cette année. Il s'agit de :

  • La SIC (Société industrielle de Cacao) filiale de Cacao Barry dont l'usine est à Douala-Bassa, produit du beurre (70000 T) et des tourteaux, exportés vers la France et les Etats-unis..
  • La SOCACAO (Société camerounaise de cacao) entreprise nippo-camerounaise basée à Yaoundé, produit 2400 T de beurre de cacao exportés vers le Japon et les Etats-unis.
  • La CHOCOCAM (Chocolaterie et Confiseries du Cameroun) est une filiale de la SIC qui produit 4700 T de produits chocolatés et 700 T de confiserie entièrement destinés à l'exportation.

Pour favoriser cette transformation locale, le gouvernement a interdit l'exportation des fèves de qualités "courante" et "hors-normes".

Deux abattoirs modernes bientôt construits

Un protocole d'accord a été signé entre les gouvernements camerounais et yougoslave en vue d'un accord de prêt de 500 millions de francs Cfa.

Cet argent, preté par la la société Energoprojekt est destiné à l'installation de deux abattoirs modernes à Yaoundé et Douala.

Le Cameroun dispose déjà de 5 abattoirs, 2 privés à Ngaoundéré et Nkongsamba, propriété de la Compagnie Pastorale et 2 municipaux à Douala, Yaoundé et Maroua.



Société

Le Cameroun adopte son code pénal

La loi 67/LF/1 du 12 Juin 1967 portant code pénal de la République Fédérale du Cameroun a été adoptée. L'on peut souligner, en matière de lutte contre la prévarication, "l’article 184 qui dispose que lorsque le détournement de deniers publics est supérieur à 500.000 FCfa, la peine requise est la prison à vie".

Extrait  du Code pénal de 1967 sur le site de Atangana Emeran

On fête la jeunesse!

La fête de la Jeunesse a été instituée cette année. Elle se célèbrera tous les 11 Février.


Documentation

Reportage video de l'inauguration de l'université fédérale du Cameroun. Source  INA


Projets

Domaine Projet Date démarrage Date fin Remarques
DEUXIEME PLAN QUINQUENNAL 1966-1971
Routes et chemin de fer
       
         
         
         
         
Ports & aéroports        
         
Energie        
         
         
Santé        
         
         
Aménagement urbain        
         
Education        
         
         
Sports        
Agriculture et élevage Création de 4 centres de récupération de sous-produits des abattoirs et de 6 centres de fabrication d'aliments pour le betail      Envisagé
Création d'une iusine laitière par la Compagnie Pastorale, le Gouvernement du Cameroun, la BIAO, les Grands Moulins de Paris, Gervais-Danone et la société Goldsmidt     Envisagé
         
         

Indicateurs de l'année

      Valeur 1969 Valeur 1968 Evolution
Population estimée Hommes        
Femmes        
- de 20 ans        
Total        
Education Primaire & maternelle Elèves      
Enseignants      
Nbre d'écoles      
Secondaire Elèves      
Enseignants      
Nbre d'établissements      
Professionnel Apprenants      
Nbre de centres      
Supérieur Etudiants      
Enseignants      
Nbre d'universités publiques      
Nbre d'IPES      
Economie Taux d'inflation        
Prix à Dla & Ydé Super      
Gasoil      
Pétrole lampant      
Taxi ramassage      
Santé Formations sanitaires Hopitaux de référence      
Hopitaux régionaux      
Hopitaux de district      
CMA      
CSI      
Cliniques privées      
Personnel Infirmiers et aides soignants      
Médecins      
           

Source : Institut National de la Statistique