Le Cameroun en 2000

Les principaux dirigeants

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Président de la République Paul BIYA 1982   Président Assemblée nationale Djibril CAVAYE YEGUIE 1992
Président Conseil économique et social Luc AYANG 1984   Président de la Cour suprême Alexis DIPANDA MOUELLE 1991
Premier ministre Peter MAFANY MUSONGE 1996    Commandant de l'armée de terre Pierre SEMENGUE 1965
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur. Qua ex cognitione facilior facta est investigatio rerum occultissimarum. At coluit ipse amicitias.

Football : Le Cameroun se pare d'or aux JO

Football : Troisième sacre continental des Lions


Politique

Charles Etoundi chassé du ministère de l'Education

Accusé d’être jugé et partie dans l'affaire CEPER, Charles Etoundi a été  limogé de son poste de Ministre de l'Education nationale. Le président Biya s'est facilement rangé du coté de ceux qui voulaient sa tête, pour avoir tenté de faire perdre aux éditeurs, français surtout, la manne du livre scolaire!

Pour comprendre l'Affaire Ceper

Mutations par aued.fr : Les raisons de l'effondrement de la maison d'edition CEPER

Wagne Tamtam Manuels scolaires. La cession des actifs du Ceper le 24 septembre 1998 a vu la création du Ceper SA

ANB-BIA SUPPLEMENT : Le ministre de l’Education nationale a confié l’exclusivité de la conception,l'édition et la distribution du livre scolaire au CEPER. Colère des autres maisons d'édition, nationales et étrangères

 

Consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur.

Mihi quidem Antiochum, quem audis, satis belle videris attendere. Hanc igitur quoque transfer in animum dirigentes.


Société

Le Commandement Opérationnel : pour "nettoyer" Douala

Structure temporaire créée pour lutter contre le grand banditisme à Douala, le Commandement opérationnel (C.O) voit le jour le 20 février, par décret présidentiel. Dirigé par le Général Philippe MPAY, le C.O a rapidement conquis le cœur des populations de la capitale économique par des actions d'éclat.

Depuis quelques mois, en même temps que de nombreux habitants saluent la quiétude retrouvée, des voix s'élèvent pour critiquer les méthodes jugées par trop expéditives du C.O.

Le Combi de Camair atterrit sur le ventre à Paris

Le Boieng 747 Combi de la Camair a été victime d'un accident à l'atterissage le 5 novembre dernier. Cet accident alourdit les malheurs d'une entreprise qui n'en finit pas de plonger . 

Le Cameroun change ses plaques d'immatriculation


Le Cameroun a décidé de mettre fin au désordre qui règne dans les plaques d'immatriculation des véhicules automobiles. Si elles sont, pour l'heure, de toutes les couleurs et de tous les formats, elle seront bientôt, toutes (les véhicules spéciaux exceptés), de la m)me couleur orange.

La fabrication des nouvelles plaques, qui coutent 16.000 francs Cfa pièce, a été exclusivement confiée par le ministre des Transports Tsanga Abanda à une société basée à Douala, la CPI.


Mihi quidem Antiochum, quem audis, satis belle videris attendere. Hanc igitur quoque transfer in animum dirigentes.

Consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur.


Sports

Mihi quidem Antiochum, quem audis, satis belle videris attendere. Hanc igitur quoque transfer in animum dirigentes.

Consectetur adipiscing elit. Inscite autem medicinae et gubernationis ultimum cum ultimo sapientiae comparatur.


Economie

Distribution du carburant : fin du monopole des étrangers

La distribution des produits pétroliers ne sera plus réservée aux grandes compagnies pétrolières. C'est l'une des innovations contenues dans le décret n° 2000/935/Plv1 du 13 novembre 2000 fixant les conditions d'exercice des activités du secteur pétrolier aval. Voir arrêté ci-contre.

Télécharger
Arrete du Ministre des Mines relatif au décret de novembre 2000 portant libéralisaton du secteur pétrolier aval
A_O22_MINMEE_DU_28-09-01.pdf
Document Adobe Acrobat 40.3 KB

La construction du pipeline Tchad-Cameroun est lancée

La construction du pipeline de 1070 km qui devrait conduire le pétrole tchadien, produit dans la zone de Doba, vers un terminal situé à Kribi au sud du Cameroun a finalement été lancée en octobre de cette année.

L'investissement de 3,2 milliards de dollars est conduit par les sociétés Totco (coté Tchad) et Cotco (coté Cameroun) créées par le consortium ChevronTexaco-Esso Exploration-Petronas et la Banque mondiale. Les travaux devraient durer près de 3 ans.

La Sonel sera privatisée

Téléphonie mobile : MTN rachète Camtel mobile

Le ciel de la téléphonie mobile vient de s'enrichir d'un nouvel opérateur étranger. Le groupe sud-africain MTN a racheté cette année, la société Camtel mobile, créée il y a seulement 2 ans mais qui n'a jamais dépassé le plafond de 5.000  abonnés.

MTN est dnc titulaire de la 2ème concession de téléphonie mobile. L'entreprise a payé à l'Etat camerounais, un droit d'entrée de 40,4 milliards de francs Cfa, pour une durée de 5 ans, renouvelable par période de 10 ans.

Le transport urbain à Douala et Yaoundé confié aux privés

Le ministère des transports a signé des convention d'exploitation du transport urbain de masse à deux entreprises. La SOCATUR pour Douala, et la STC, pour Yaoundé, reprendront le terrain laissé vacant par la défunte SOTUC, dont elles ont d'ailleurs acquis aux enchères quelques bus et dont elle ont repris une partie du personnel.

L'exploitation des lignes de transports par ces nouveaux opérateurs est prévue de débuter l'année prochaine.

Pour en savoir plus lire ceci


Nécrologie

Décès de Samuel EBOUA

Samuel Eboua, le tout premier Président Directeur Général de la Camair, est mort en novembre 2000. Après son passage à la Camair, monsieur Eboua avait été appelé, en 1975, par Ahmadou Ahidjo au Secrétariat général de la Présidence, en remplacement de Paul Biya, nommé Premier ministre. Il y restera jusqu'en 1982, lorsque Biya accède à la magistrature suprême. Il sera ministre de l'Agriculture dans le 1er gouvernement de Biya avant dêtre limogé, en même temps que tous les anciens barons d'Ahidjo, en 1983. Fondateur de l'UNDP (Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès - parti se réclamant de l'héritage d'Ahidjo), il sera l'une des têtes de proue de la jeune opposition camerounaise, lors de l'ouverture démocratique du début des années 90 et subira la désormais célèbre "fessée" administrée à quelques opposants manifestant à Douala.  Poussé plus tard hors de l'UNDP par Maigari Bello Bouba, Samuel Eboua, politiquement très affaibli, s'en ira créer le MDP, un micro-parti qui éprouvera du mal à sortir du Mungo, le département d'origine de son fondateur.