Le Cameroun en 2006

Les principaux dirigeants

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Président de la République Paul BIYA 1982   Président Assemblée nationale Djibril CAVAYE YEGUIE 1992
Président Conseil économique et social Luc AYANG 1984   Président de la Cour suprême Alexis DIPANDA MOUELLE 1991
Premier ministre Ephraim INONI
2004    Chef d'Etat-major général des Armées René Claude MEKA 2001

Politique

Enfin créé, Elecam a 18 mois pour se mettre en place

Publication des biens. La loi a été publiée

La loi N°003/2006 du 25 avril 2006 qui stipule les différentes personnalités ayant l’obligation de déclarer leurs biens et de leurs avoirs a été publiée. Une arme de plus pour barrer la voie à la corruption et les détournements sans fin des deniers publics.

Pour la consulter cliquez

Les accords de Greentree mettent fin au conflit de Bakassi

Les présidents camerounais et nigérian Paul Biya et Olesegun Obasanjo ont signé le 16 juin, en présence du secrétaire général des Nations unies Koffi Anan, les accords dits de Greentree qui mettent officiellement un terme au conflit de Bakassi.

Ces accords stipulent la reconnaissance de la souveraineté du Cameroun par le Nigeria sur la presqu’île de Bakassi et définissent un transfert d’autorité qui doit se faire dans le respect des termes desdits accords, reconnus et signés par les deux parties et les témoins.

Les quatre États témoins étaient : les États-Unis, la République Fédérale d’Allemagne, la France, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.


Economie

Le Cameroun devient un pays pauvre et très endetté

Plusieurs années après avoir été mis sous la coupe du FMI, le Cameroun a atteint le "Point d’achèvement de l’initiative PPTE", qui couronne les réformes économiques et sociales mises en oeuvre.
L’atteinte du point d’achèvement pourrait procurer à notre pays, avec la signature des accords à conclure, environ 2 554 milliards de FCFA répartis ainsi qu’il suit :
• 1 924 milliards de francs CFA obtenus du Club de Paris dont 510 milliards au titre de l’Initiative PPTE proprement dite et 1 414 milliards supplémentaires dans le cadre des accords bilatéraux ;
• 620 milliards de francs CFA dans le cadre de l’Initiative d’Allègement de la Dette Multilatérale, dont 117 milliards pour le FMI, 398 milliards pour la Banque Mondiale et 105 milliards pour la Banque Africaine de Développement (BAD).
Il est également prévu un peu plus de 100 milliards d’annulation de la dette provenant des autres créanciers.

Pour ce qui est des allègements additionnels de la dette, les créanciers membres du Club de Paris se sont engagés à passer des accords bilatéraux avec notre pays sur les montants consentis.

Le Cameroun et la France liés par un C2D

Le Cameroun et la France ont signé un C2D, un Contrat de désendettement et de développement  d'une valeur de 352 milliards de francs Cfa.

Destiné aux pays pauvres très endettés et lancé par la France en 1999 dans un souci de prolonger cette dynamique au-delà du point d’achèvement, un C2D est un contrat qui fixe d’un commun accord un montant de dette à rembourser par le pays bénéficiaire à la France.

Chaque remboursement est ensuite directement restitué au pays sous la forme de subventions mobilisables pour l’amélioration des conditions de vie de ses populations.

Ce premier C2D court sur une période de 5 ans. Ses financements sont concentrés sur cinq secteurs prioritaires : éducation de base, santé, agriculture et développement rural, environnement et infrastructures urbaines et routières. A ces secteurs de concentration, il convient d'ajouter la recherche agronomique, la culture ainsi qu'un volet transversal dédié au pilotage et à la réalisation d'audits et d'études.


Société

Lute contre la corruption. La Conac est née

La Conac, la Commission Nationale Anti-Corruption est née, créée par le décret présidentiel n° 2006/088 du 11 mars 2006. Elle a notamment pour missions : 

-           de suivre et d'évaluer l'application effective du plan gouvernemental de lutte contre la corruption ;

-           de recueillir, de centraliser et d'exploiter les dénonciations et informations dont elle saisie pour des pratiques, faits ou actes de corruption et intractions assimilées ;

-           de mener toutes études ou investigations et de proposer toutes mesures de nature à prévenir ou à juguler la corruption ;

-           de procéder, le cas échéant, au contrôle physique de l'exécution des projets, ainsi qu'à l'évaluation des conditions de passation des marchés publics ;

-           de diffuser et de vulgariser les textes sur la lutte contre la corruption ;

-           d'identifier les causes de la corruption et de proposer aux autorités compétentes des mesures susceptibles de permettre de l'éliminer dans tous les services publics ou parapublics ;

-           d'accomplir toute autre mission à elle confiée par le président de la République.


Un homme défenestré du 8ème étage du Hilton de Yaoundé

L'hotel Hilton sur le boulevard du 20 mai à Yaoundé
L'hotel Hilton sur le boulevard du 20 mai à Yaoundé

Narcisse Djomo Pokam, âgé de 30 ans et étudiant à l'Université de Yaoundé I, a été jeté du 8ème étage de l’hôtel Hilton de Yaoundé, le 21 aout, peu avant midi. Le jeune homme aurait été sodomisé, passé au fer à repasser et tué avant d'être jeté par la fenêtre.

Ce qu'ont dit les journaux sur cette affaire :

Mutations ; Chute mystérieuse à l'hotel Hilton

L'Anecdote : Jacques Blaise Mvié accuse...

La Nouvelle expression : Révélations troublantes de la police

Des journaux publient des listes d'homosexuels

Plusieurs personnalités camerounaises ont été classées dans trois journaux locaux comme étant homosexuelles. La Météo, L’Anecdote et Nouvelle Afrique ont en effet, publié des listes d'homosexuels présumés et appartenant à la classe dirigeante.

Pour rappel, l'homosexualité est considérée comme un crime aux yeux de la loi, passable de lourdes peines. L’article 347 bis du code pénal stipule que toute personne reconnue coupable d’homosexualité encourt « un emprisonnement de six mois à cinq ans » et « une amende de 20 000 à 200 000 francs CFA ».

Certaines personnalités accusées ont décidé de porter plainte. D'autres non.

Le ministre de la Communication, Pierre Moukoko Mbonjo, lui-même cité dans ces listes, n’a pas mâché ses mots quant aux « dérives désespérantes » des journaux privés.

Il considère que publier une liste « n’est pas drôle et ne fait pas rire, surtout lorsque les mis en cause sont de hauts responsables de la République et que l’on ne dispose pas de preuves irréfutables. (...) Que l’on soit hétérosexuel ou homosexuel, l’acte sexuel se déroule dans un endroit intime, entre deux personnes, et même dans le cas d’un couple marié et hétérosexuel, seul leur statut et la naissance des enfants laissent présager des activités auxquelles peuvent se livrer ces deux personnes ».


Education

Bac tchadien : il faudra dorénavant avoir son probatoire!

Le diplôme du probatoire sera désormais exigé aux citoyens Camerounais comme pièce du dossier d’examen à l’ambassade du Tchad pour aller y passer le bac.

La suite sur Bonabéri.com (source : Cameroon-Tribune)

Vers la suppression du probatoire?

L’examen probatoire sera supprimé du système éducatif camerounais dès l’année scolaire 2007-2008, a  t-on appris à l'issue d'une réunion présidée fin Aout par le ministre des Enseignements secondaires, Louis Bapès Bapès.

Le ministre a expliqué que la suppression du probatoire visait à freiner le phénomène des élèves camerounais allant passer le baccalauréat au Tchad.
Cette mesure justifie la fermeture le mois dernier des classes de terminales spéciales dans la vingtaine d’établissements secondaires qui accueillaient les élèves camerounais ne pouvant réussir à l’examen probatoire avant de les présenter au baccalauréat tchadien.

En savoir plus sur le site de la PANA


Santé

SIDA : Nouvelle baisse du cout des ARV

Après celle de 2003, les antirétroviraux (ARV) connaissent une nouvelle baisse des prix depuis décembre, passant de 3000 à 1000 FCFA par personne et par mois. Cette baisse  a été rendue possible grâce à un appui de la Fondation Clinton.
L'heure est véritablement à la baisse, voire à la gratuité, dans la lutte que mène le Cameroun contre le SIDA. En effet, depuis l'année dernière, le traitement contre le SIDA est gratuit pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 15 ans, alors que le coût des examens semestriels de suivi biologique a été ramené de 18000 à 7000 FCFA en janvier dernier. 
Selon le Comité national de lutte contre le SIDA (CNLS), le taux de séroprévalence au Cameroun est de 5,5%. Environ 17000 malades étaient sous ARV à la fin de l'année dernière. L'objectif est d'atteindre 60000 malades sous ARV en 2010.


Nécrologie

Gustave Essaka n'est plus!

Gustave ESSAKA, premier triumvir de la DIC (Démocratie Intégrale du Cameroun), le premier parti politique officiellement légalisé après l'ouverture démocratique de 1991, est décédé à Douala le 29 juin.

Figure emblématique du paysage politique, il 'était présenté trois fois à l'élection présidentielle (1992, 1997 et 2002).