Le Cameroun en 1990

Les principaux dirigeants

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Président de la République Paul BIYA 1982   Président Assemblée nationale Lawrence FONKA SHANG
1988
Président Conseil économique et social Luc AYANG 1984   Président de la Cour suprême Jean Rémy MBAYA
1987

Politique : Le SDF nait à Bamenda : 6 morts!

John FRU NDI brave l'interdiction des autorités administratives et marche pour réclamer le multipartisme. Six personnes trouveront la mort ce 26 mai 1990.

Milla et les Lions brillent en Coupe du monde

Une victoire sur l'Argentine de Diego Maradona pour commencer, une qualification historique pour les quarts de finale (défaite contre l'Angleterre é-3) et voilà le Cameroun qui fait triompher l'Afrique lors du Mundial italien.


Le visa de sortie, c'est fini!

Les citoyens camerounais sont désormais libres d'entrer et de sortir de leur pays comme bon leur semble, avec la suppression (sous certaines conditions) du visa de sortie. Seul l'accord des pays ou ils souhaiteront se rendre pourrait désormais leur faire défaut.

Ce n'est pas tout de sortir du pays. Encore faut-il pouvoir entrer dans un autre..

"M. le Président, le temps des Pères de la Nation est révolu"

Personne n'avait jamais osé s'attaquer à Paul BIYA. Célestin MONGA, jeune cadre dans une banque l'a fait, dans une tribune publiée dans le journal Le Messager le 27 décembre. Il a été envoyé en prison, en compagnie de Pius NJAWE, le directeur de l'organe de presse.

Télécharger
La Démocratie truquée. Lettre ouverte à Paul Biya par Célestin MONGA
LA DEMOCRATIE TRUQUEE .pdf
Document Adobe Acrobat 87.3 KB

L'autorisation du mari pour la femme qui voyage, c'est fini!

La loi n°90/43 relative aux conditions d'entrée, de séjour et de sortie du territoire camerounais supprime le visa de sortie pour les citoyens camerounais. Cependant, l'innovation majeure de cette loi est la suppression de l'autorisation maritale exigée aux femmes mariées souhaitant se rendre à l'étranger.

L'année 90 marque la fin, pour la femme camerounaise souhaitant voyager, de l'autorisation maritale préalable
L'année 90 marque la fin, pour la femme camerounaise souhaitant voyager, de l'autorisation maritale préalable

Politique

Arrestation de Me Yondo Black & co

L'ancien bâtonnier Me Yondo Mandengue Black et huit autres personnes dont Anicet Ekane, Albert Mukong, Francis Kwa Moutomé, Rudoplh Bwanga, Vincent Feko Amani, Mme Badjé, Henriette Ekwe et Charles René Djoudjoce, ont été arrêtés en février dernier. Ils sont accusés de subversion. Il leur  était reproché la volonté de mettre sur pied une coordination nationale pour la démocratie et le multipartisme.  
Ils seront condamnés à diverses peines de prison au cours d'un procès au Tribunal militaire de Yaoundé avant d'être libérés, en Aout.

La loi consacre le retour au multipartisme

Le RDPC marche contre le multipartisme "précipité"


Economie

Naissance de la COBAC, le gendarme des banques

La situation désastreuse des banques menace les économies de la sous-région. Déterminés à asseoir ces économies sur des bases saines, les états-membres de la Cemac ont décidé de la création, au sein de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale), de la COBAC (Commission bancaire d'Afrique Centrale).

La COBAC est chargée chargée de veiller au respect par les établissements de crédit des dispositions législatives et réglementaires édictées par les Autorités nationales, par la  BEAC ou par elle-même et qui leur sont applicables et de sanctionner les manquements constatés.

Les missions assignées à la COBAC sont de :

  • de contrôler les conditions d’exploitation des établissements de crédit,
  • de veiller à la qualité de leur situation financière
  • et d'assurer le respect des règles déontologiques de la profession.
Télécharger
Convention portant creation de la Cobac.
Document Adobe Acrobat 22.8 KB

Les 15 premières entreprises à privatiser sont connues

Initié il y a 4 ans lorsque la crise a commencé à frapper aux portes de l'économie camerounaise, le désengagement de l'Etat des entreprises en difficulté a franchi un nouveau cap.

Le décret n 90/14'23 du 03 octobre 1990 a arrêté une première liste de quinze entreprises privatiser. Cette décision  marque le  démarrage effectif du programme de privatisation. 

Ces entreprises sont :
SEAC (Société d'équipement pour l'Afrique-Cameroun), CREVCAM (Crevettes du Cameroun), SODERIM (Société de Développement de la Riziculture dans la plaine des Mbo), l'Imprimerie Nationale, SOFIBEL (Société Forestière et Industrielle de Belabo), ONDAPB (Office National de Développement de l'Aviculture et du Petit Bétail), CHOCOCAM (Chocolaterie et Confiserie du Cameroun), SCDM (Société Camerounaise de Métallurgie), CAMSUCO (Cameroon Sugar Company), CEPER (Centre de Production et d'Edition pour l'Enseignement et la Recherche), GETRAM (Générale des Travaux métalliques), OCB (Organisation Camerounaise de la Banane), SEPBC (Société d'Exploitation des Parcs à Bois du Cameroun), SOCAMAC (Société Camerounaise de Manutention et d'Acconage) et COCAM (Contreplaqués du Cameroun).

Les banques tombent comme des mouches : Le Fonader

Le Fonds national de Développement rural, communément appelé la banque du paysan a mis la clé sous le paillasson après plusieurs années d'agonie.


Améliorer l'offre d'emploi : L'Etat créé le FNE

Un décret du Président de la République signé au cours de cette année 1990 a créé le FNE le Fonds National de l'Emploi qui a pour mission de promouvoir l'emploi.

Cette mission se décline à travers les axes suivants :

  • L’intermédiation entre employeurs et chercheurs d’emploi, qui vise l’accroissement des possibilités d’emploi,
  • La conception, le financement et le suivi des programmes ayant trait à :
    • La formation sur le tas et à l’apprentissage,
    • La formation formelle,
    • L’autocréation d’emploi,
    • L’appui à la création des micro-entreprises,
    • Eventuellement tout autre programme, en fonction des exigences du marché de l’emploi.
  • La diffusion des informations sur le marché de l’emploi

Le comice d'Ebolowa ne se tiendra lus cette année

Alors que les autorités y avaient "mis la dernière main", le comice agro-pastoral d'Ebolowa a finalement été reporté à une date non précisée.


Education

Société

Culture

Les productions de l'année (cinéma)

L'étoile de Noudi. D'après une oeuvre du Pr Gervais Mendo Ze. Réalisation : Daouda Mouchangou. Acteur : Joséphine Ndagnou.