Le Cameroun en 2002

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Président de la République Paul BIYA 1982   Président Assemblée nationale Djibril CAVAYE YEGUIE 1992
Président Conseil économique et social Luc AYANG 1984   Président de la Cour suprême Alexis DIPANDA MOUELLE 1991
Premier ministre Peter MAFANY MUSONGE
1996   Chef d'Etat major général des Armées René Claude MEKA 2001
Avec la fibre optique portée par la câble sous-marin SAT-3, le Cameroun entre dans une nouvelle ère des télécommunications
Avec la fibre optique portée par la câble sous-marin SAT-3, le Cameroun entre dans une nouvelle ère des télécommunications

Technologie

SAT-3 va révolutionner les télécommunications

Le câble sous-marin à fibre optique SAT-3 est arrivé au Cameroun. Il sera commercialisé par Camtel, l'opérateur historique national et devrait offrir au Cameroun, des capacités accrues de télécommunications, notamment un Internet de bien meilleure qualité.

Le câble SAT3 relie Lisbonne à l'’Afrique du Sud en passant par la côte ouest africaine. SAT3/WASC/SAFE (si l'on inclut tous ses points d'atterrissement) a été financé et construit par un consortium de 36 entreprises comprenant les sociétés de télécommunications des pays africains reliés.

Pour le moment, l’Afrique de l'est et les pays enclavés ne sont pas couverts par le réseau de fibres optiques et il existe peu de connexions par fibres internes sur le continent, à l'’exception des grandes villes.

 

Avant SAT3, le Cameroun comme la plupart des pays africains, était desservi par des satellites.


Politique

Koungou rate l'organisation des législatives. Limogé!

Le gouvernement a dû s'y reprendre à deux reprises pour les législatives d'octobre. Elles avaient initialement été programmées pour le 23 juin. Le ministre de l'Administration territoriale, l'ancien gouverneur Ferdinand Koungou Edima avait même tenté de rassurer de leur bonne tenue, deux jours avant.

La veille pourtant, Marafa Hamidou Yaya, le secrétaire général de la Présidence a annoncé, dans un communiqué, "qu'il est apparu le 22 juin au soir, après pointage, que les préparatifs de cette opération n'étaient pas achevés".

Cette situation inconfortable a poussé le Chef de l'Etat a repousser d'une semaine, la date du scrutin... et à limoger, le soir même, le ministre Koungou Edima.  Il a été remplacé par Marafa Hamidou Yaya.

Législatives. La Cour Suprême annule 17 résultats

Quelques partis politiques de l'opposition ainsi qu'un parti de la majorité présidentielle, l'Union nationale pour la démocratie et le progrès (UNDP), ont réclamé l'annulation des élections et introduit divers recours devant la Cour suprême.

Celle-ci s'est prononcée le 17 juillet 2002 en annulant les résultats des élections dans neuf circonscriptions, pour diverses irrégularités, comme la falsification des procès-verbaux par les autorités administratives, les inscriptions frauduleuses sur les listes électorales ou encore la présence, sur une liste de candidats, d'une personne inéligible.

Des législatives partielles ont été organisées le 15 septembre 2002 pour pourvoir les 17 sièges rendus vacants par ces annulations.


Le "Grand Nord" crie à la marginalisation

Un groupe d’anciens ministres et de cadres des 3 provinces septentrionales ont publié, en septembre, un «mémorandum sur les problèmes du Grand Nord». Y sont dénoncés : la sous-représentation de cette région dans les structures d’Etat, l'absence de prise en compte de certaines questions par les pouvoirs publics, telles la sécheresse, la sous-scolarisation, le rapatriement de la dépouille d'Ahmadou Ahidjo.

Parmi les tetes de proue du mouvement, l'on retrouve Antar Gasagay, Issa Tchiroma, Ahmadou Moustapha et Dakollé Daïssala. Garga Haman Adji s'est désolidarisé après avoir pris part à la préparation du "mémorandum".

Le diagnostic semble faire l’unanimité dans les milieux «nordistes», même si tout le monde n’approuve pas la méthode.

Le pouvoir, qui n’en a pas fini avec la grogne anglophone, voit grossir les rangs de mécontents prêts à en découdre.

Pour en savoir plus :

RFI : Le pouvoir va t-il perdre le nord?

 

Législatives. Le RDPC rafle presque tout. Majoritaire à 83%

Party

Number of Seats (180)

Cameroon People's Democratic Movement (RDPC)

149

Social Democratic Front (SDF)

22

Cameroon Democratic Union (UDC)

5

Union of the Peoples of Cameroon (UPC)

3

National Union for Democracy and Progress (UNDP)

1

Législatives. Net recul du SDF et de l'UNDP

Le Social Democratic Front (SDF) a accusé un net recul par rapport aux élections de 1997 en ne remportant que 22 sièges, soit presque la moitié de ceux qu'il détenait auparavant (43).

L'UNDP est, quant  elle complètement laminée : il ne lui reste en effet plus qu'un seul siège contre 3 en 1997 et 68 en 1992.

A l'inverse, le RDPC, déjà détenteur de la majorité absolue dans la chambre précédente,  progresse de 116 à 149 sièges. L'UC progresse également, passant de 1 à 3 députés.

Seul l'UDC de Ndam Njoya reste stable avec ses 5 députés.

Enfin, pour le MLJC de Marcel Yondo et le MDR de Dakollé Daissala, c'est la fin. Ils n'ont plus aucun député à l'Assemblée nationale.

Bakassi appartient au Cameroun, selon la CIJ

La Cour internationale de justice (CIJ) a finalement reconnu, dans un arrêt rendu à La Haye, la souveraineté du Cameroun sur la Péninsule de Bakassi, que se disputaient le Cameroun et le Nigeria depuis 1993.

Voici l'extrait de la déclaration faite à la presse par le juge Guillaume, président de la Cour internationale de justice "Par voie de conséquence, la Cour a décidé que, par application de la Convention anglo-allemande du 11 mars 1913, la souveraineté sur Bakassi est camerounaise. De même, la Cour a, conformément à l’échange de notes franco-britannique de Henderson-Fleuriau du 9 janvier 1931 et rejeté les prétentions du Nigeria sur la zone de Darak et des villages environnants".

Des sécessionnistes arrêtés

Quatre dirigeants du Southern Cameroon National Council (SCNC), qui réclame la sécession du Cameroun anglophone, ont été arrêtés dimanche dans le département de Mamfe (Nord-Ouest). Ils projetaient d'organiser des manifestations publiques dans les provinces anglophones.


Economie

La carte bancaire fait son apparition au Cameroun

Grâce à la SGBC, la Société Générale de Banque au Cameroun, notre pays est entré dans l'ère de la carte bancaire magnétique. Pour les clients de cet établissement, l'innovation offre de réels avantages, en termes de gain de temps et de  flexibilité. En effet, avec la carte magnétique, la banque est, comme pour ainsi dire, toujours ouverte!  

Mobilis prend le nom d'Orange Cameroun

La société de téléphonie mobile Mobilis qui a démarré ses activités en 2000 a décidé de changer de nom.

A la faveur du rachat d'Orange, entreprise du groupe britannique Vodafone par France Télécoms, et le regroupement des produits de téléphonie mobile de cette dernière sous la marque Orange, la filiale camerounaise a pris le nom d'Orange Cameroun.

728 milliards pour le budget transitoire Juillet à Déc 2012

Dès le 1er janvier 2003 prochain, un nouvel exercice fiscal commencera, désormais calqué sur l'année civile.

Pour arrimer l'exercice fiscal à l'année calendaire, une période transitoire, sorte d'année fiscale réduite allant du 1er Juillet à Décembre 2012, a été arrêtée.

Le budget de cette période a été arrêté à 728 milliards de francs Cfa.

Le gaz domestique est rare. Une fâcheuse habitude

L'année 2002 n'aura pas fait exception. Le gaz domestique s'est fait rare, à l'approche des fêtes de fin d'année, et a vu son prix grimper, au grand désarroi des consommateurs à qui aucune explication n'est jamais fournie.

Plus précisément, le gaz qui se fait rare est celui distribué par la SCTM (Société camerounaise de transformation métallique), leader du marché national. Pour cause, elle détient 70 % des parts du marché de la distribution du gaz domestique.

Trois autres sociétés, Total Fina, Texaco et Camgaz se partageant les 30 % restants. Une situation de quasi monopole pour la SCTM, accentuée par le fait que les bouteilles de gaz ne sont pas interchangeables sur le marché camerounais. Celui qui détient une bouteille SCTM ne peut s’approvisionner qu'à la SCTM.


En savoir plus sur http://www.afrik.com/article4921.html#QXaYtv73jXgT2YjI.99

MTN s'ouvre la porte de l'Internet

MTN Cameroon a racheté Globalnet, l'un des FAI (fournisseurs d'accès Internet) les plus en vue au Cameroun. Avec cette acquisition que lui contestent les FAI locaux, MTN, qui a créé, pour ce faire l'entreprise MTN Networks Solutions, entend "investir lourdement dans des technologies performantes grâce auxquelles les particuliers et les entreprises pourront accéder à Internet à moindre coût et de manière plus fiable. Ce qui devrait entraîner une baisse des coûts d'accès et par extension de plus grandes possibilités d'accès pour tous les Camerounais".

Pour en savoir plus :

balancingact-africa.com : mtn achete global-net

bonaberi.com : MTN veut contrôler l’Internet au Cameroun

cameroon-info.net : rachat-de-globalnet-par-mtn-bello-bouba-lache-les-operateurs-locaux-dinternet

Le thé de la CDC passe aux mains des sud-africains de Brobon

La société sud-africaine Brobon Finex Limited a acquis pour 2,6 milliards de F CFA, environ 65% de la filière thé de la Cameroon Development Corporation (CDC) dans le cadre du programme de privatisation des entreprises à capitaux publics en difficulté.

Près de 10 ans après l’annonce officielle de la privatisation de la CDC, 24 mois après le lancement de l’appel d’offre, le gouvernement camerounais a enfin trouvé preneur pour l’une de ses quatre filières.
La moitié de l'argent de la vente soit, 1,103 milliard, servira à rembourser les dettes accumulées par la filière.
Le consortium dirigé par la société sud-africaine Brobon Finex Limited, qui a une longue expérience dans le domaine de l’exploitation du thé, a créé une société de reprise dénommée Cameroon Tea Estates (CTE) dont le directeur général est John Niba Ngu, ancien ministre de l’Agriculture.

En savoir plus sur http://www.afrik.com/article5161.html#al6K2eqKKitwIZpd.99

Société

L'Agence nationale des TIC est née

Le président Paul Biya a signé en avril, le décret portant création de l'Agence nationale des technologies de l'information et de la communication (ANTIC) dont la création avait été annoncée en novembre dernier.

Affaire des 9 de Bépanda : Deux officiers condamnés

Le Tribunal militaire de Yaoundé a rendu son verdict à l’issue de la dernière audience du procès sur l’affaire des « 9 disparus de Bépanda...
Deux officiers ont été condamnés à des peines d’emprisonnement, soit quinze mois d’emprisonnement avec sursis pendant trois ans pour le colonel Bobbo Ousmanou, et seize mois d’emprisonnement ferme pour le capitaine Aba Ndzengue.

Les deux officiers sus nommés ont été reconnus coupables de complicité de violation de consignes pour le premier, et violation de consignes pour le second.

Le Général Philippe Mpay, qui commandait le Commandant opérationnel, auquel est imputée la disparition de ces jeunes gens, n'a pas été inquiété par la justice militaire.


Education

Le Cameron élabore son plan pour "l'Education Pour Tous"

Engagement pris lors du  Forum  mondial  sur  l’éducation  tenu  à  Dakar  au  Sénégal  en  2000,  l’Education Pour Tous (EPT) vise particulièrement l’expansion de l’accès à l’école, la réduction des disparités, la promotion de l’équité entre les sexes et l’amélioration de la qualité et de la gouvernance éducative.
Pour tenir les promesses de Dakar, le Cameroun a élaboré son Plan d’Action  National  de  l’EPT  (PAN-EPT),  inspiré  du  Cadre  d’Action  de  Dakar,  qui  devait permettre au gouvernement non seulement d’étendre et de renforcer les actions menées en faveur  de  l’Education  de  Base  depuis  la  conférence  de  Jomtien  en  1990,  mais  aussi  de  promouvoir  des  savoir  et  savoir-faire,  ainsi  que   des  compétences  et  des  valeurs  humaines  indispensables à la vie courante. 

Les besoins pour réaliser l'Education Pour Tous dont l'objectif-date a été fixé à 2015, sont évalués à 1.200 milliards de francs Cfa.


Sport

Football. Les primes gâchent un Mundial prometteur

Double champion d'Afrique 2000 et 2002 et médaillé d'or aux JO de Sydney 2000, les Lions indomptables présentaient, de l'avis de la plupart des observateurs du football, le profil pour atteindre ou dépasser, lors du Mundial Japon-Corée, la performance de 1990.

Las, pour une énième histoire de primes mal payées, le programme de préparation de l'équipe nationale a été perturbé au point de lui faire perdre plusieurs jours, en vaines discussions à Paris. Résultat : une nouvelle élimination au premier tour!

Jean Paul Akono nommé entraineur des Sao du Tchad

L'ancien sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun, et vainqueur des Jeux Olympiques de Sydney, Jean-Paul Akono, a pris les destinées de l'équipe nationale de football du Tchad, les Sao.

Jean Paul Akono est le premier technicien camerounais à se voir confier une équipe nationale étrangère.

Même sans manches, les Lions restent les plus forts

Les Lions indomptables ont remporté leur 4ème Coupe des Nations en triomphant du Sénégal après prolongations et tirs aux buts. En demi-finales, ils avaient marché sur le Mali, pays organisateur, sévèrement battu 3-0.

Les lions ont arboré un maillot sans manches. Surprise, la FIFA n'a rien pu y faire!
Les lions ont arboré un maillot sans manches. Surprise, la FIFA n'a rien pu y faire!

Santé

Un plan pour en finir avec le paludisme

Le Cameroun a élaboré un plan stratégique de lutte contre le paludisme dont la mise en œuvre nécessitera la somme de 82 milliards de francs Cfa. Piloté par le Programme National de Lutte contre le Paludisme créé cette année, ce plan s'étendra sur la période 2002-2006.


Nécrologie

Solomon Tandeng Muna est décédé

L'ancien vice-président (1970-72) et ancien président de l'Assemblée nationale (1973-1988) est mort le 22 janvier 2002 à Douala, à l'âge de 90 ans.


Projets

Domaine Projet Date démarrage Date fin Remarques
Routes        
         
         
         
         
Ports & aéroports        
         
Energie        
         
         
Santé        
         
         
Aménagement urbain        
         
Education        
         
         
Sports        
         

Indicateurs de l'année

      Valeur 2002
Valeur 2001
Evolution
Population estimée Hommes        
Femmes        
- de 20 ans        
Total        
Education Primaire & maternelle Elèves      
Enseignants      
Nbre d'écoles      
Secondaire Elèves      
Enseignants      
Nbre d'établissements      
Professionnel Apprenants      
Nbre de centres      
Supérieur Etudiants      
Enseignants      
Nbre d'universités publiques      
Nbre d'IPES      
Economie Taux d'inflation        
Prix à Dla & Ydé Super      
Gasoil      
Pétrole lampant      
Taxi ramassage      
Santé Formations sanitaires Hopitaux de référence      
Hopitaux régionaux      
Hopitaux de district      
CMA      
CSI      
Cliniques privées      
Personnel Infirmiers et aides soignants      
Médecins      
           

Source : Institut National de la Statistique