L'Affaire Minsep-Fecafoot

Informations générales

Année de début de l'affaire : 2024

Evènement déclencheur  : le discours du Président Biya la veille de la 58ème fête nationale de la Jeunesse, le 10 février 2024. 

Extrait du discours : "Je sais l’importance que vous accordez au football. L’Etat, dans le contexte difficile qui est le nôtre, consent de lourds

sacrifices financiers à cet égard. Il est donc en droit d’exiger une meilleure organisation et de meilleurs résultats.

Nous allons y veiller. Le Gouvernement et tout particulièrement le Ministère en charge des sports ont reçu des instructions claires sur le sujet."

 

Chronologie des faits

10 février : Discours du Président Biya dans lequel il annonce que "des instructions fermes ont été données" sans toutefois préciser lesquelles. 

28 février : Le contrat du sélectionneur Rigobert Song Bahanag expire et n'est pas renouvelé. Samuel Eto'o annonce qu'il se tournera, cette fois-ci, vers un entraineur expatrié reconnu. Lire ici

 

2 avril : Le ministre Mouelle Kombi annonce la nomination, sur "hautes instructions de la Présidence de la république", du belge Marc Brys.

13 Mai : Marc Brys arrive, pour la première fois, à la Fecafoot, après un premier rendez-vous manqué.  

30 Mai : sous la présidence de l'Inspecteur Général du Minsep, MBARGA DISSAKE et en l'absence très remarquée de Cyrille TOLLO, Samuel Eto'o et Marc Brys fument le calumet de la paix. Mbarga Dissaké affirme que "le diable a eu honte (...) L’acceptation de l’autre, le respect d’autrui, je pense que ces vertus du football ont prévalu".

Plus tard, dans la soirée, la Fécafoot publie la liste du nouveau staff qui comprend Brys et ses deux collaborateurs et le staff nommé par Samuel Eto'o.

 

31 Mai : Cameroon-Tribune titre que "Paul Biya siffle la fin du conflit".

 

2 Juin : La bataille du Hilton

Alors qu'on croyait l'affaire close, l'accueil des Lions au Hilton Hotel prouve que le ministre, que l'on croyait rangé, n'a pas abdiqué. 

La célérité retrouvée de l'Administration camerounaise. Elle n'a malheureusement duré que le temps de deux affectations. 

Mouelle Kombi fait affecter à Moloundou, les entraineurs-adjoints nommés par Eto'o. Seul Ndtoungou Mpilé, fonctionnaire retraité, échappe au couperet. Il se voit pourtant bloqué à domicile par une escouade de policiers zélés.

 

La pagaille se déporte à Luanda.

 

 

 

 

 

 

Les principaux protagonistes

Protagonistes du devant de la scène

Nom et prénoms Fonction
Narcisse MOUELLE KOMBI Ministre des Sports et de l'Education physique
Samuel ETO'O FILS Président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot)
Cyrille TOLLO BATOUM Conseiller Technique du ministre des Sports et de l'Education physique 
Marc BRYS Entraineur 
Blaise DJONANG Secrétaire Général de la Fécafoot
Benjamin Didier BANLOCK Ancien SG de la Fecafoot, nommé Coordonnateur des Lions par le ministre Mouelle
Michel DISSAKE MBARGA Inspecteur Général au Minsep
André ONANA Gardien des buts des Lions Indomptables
Vincent ABOUBAKAR Capitaine des Lions Indomptables

Autres protagonistes

Nom et prénoms Fonction
Ferdinand NGOH NGOH Ministre d'état, SG de la présidence
Charles NDONGO Directeur Général de la CRTV
Marie-Claire NNANA Directrice Générale de Cameroon-Tribune
René Emmanuel SADi Ministre de la Communication

Protagonistes présumés de l'ombre

Nom et prénoms Fonction
Mme Chantal BIYA Epouse du Président de la République
Samuel MVONDO AYOLO Directeur du Cabinet civil de la présidence
Oswald BABOKE Directeur-adjoint du Cabinet civil
Seidou MBOMBO NJOYA Prédécesseur de Samuel Eto'o à la Fécafoot. Vice-Président de la CAF.


Galeries

Photos

Documentation

Décrets, conventions, discours, "hautes instructions"

Télécharger
Décret N° 2014/384 du 26 septembre 2014 portant organisation et fonctionnement des sélections nationales de football
Décret Num 2014-384 du 26 septembre 2014
Document Adobe Acrobat 2.7 MB
Télécharger
Les 3 premières pages de la Convention Minsep-Fecafoot de 2015
Convention Minsep Fecafoot 3 premières p
Document Adobe Acrobat 532.0 KB
Télécharger
Discours du Président de la république du 10 fevrier 2024
Discours Biya.pdf
Document Adobe Acrobat 8.1 KB
Télécharger
Hautes instructions de la Présidence pour nommer le staff de l'équipe nationale
Corres-364x504.jpg
Image JPG 36.8 KB

Vidéos

L'affaire Minsep-Fécafoot a suscité tellement de passion qu'elle a viré à la cacophonie, comme le prouve ce "débat".

Chassé des bureaux de la Fécafoot, Cyrille Tollo ne démord pas et invoque "les hautes instructions"
Chassé des bureaux de la Fécafoot, Cyrille Tollo ne démord pas et invoque "les hautes instructions"
Ailleurs, en Afrique, on ne comprend pas qu'un ministre puisse ainsi jeter l'opprobre sur son pays
Ailleurs, en Afrique, on ne comprend pas qu'un ministre puisse ainsi jeter l'opprobre sur son pays
La bataille du Hilton Hotel
La bataille du Hilton Hotel

Samuel Eto'o annonce que le contrat de Rigobert Song ne sera pas renouvelé et qu'il s'orientera vers un coach étranger. Il dément également les rumeurs qui lui prêtent l'intention de se lancer dans la politique. 


Insolites

Les s'affublent des noms d'oiseaux!

La crise Minsep-Fécafoot a vu fleurir des expressions telles que Hiboux ou Anti-Eto'o et Eglisiens, pro-Eto'o.

De même, Cyrille Tollo que les "Eglisiens" ont accusé d'avoir menti à propos de l'hôtel 5 étoiles prévu au sous-sol du stade d'Olembé, a vu son nom malmené au point d'être désigné comme synonyme du verbe mentir.  

Les cameras de la CRTV se bloquent devant le banc des Lions

La CRTV , ouvertement anti-Eto'o a mis un point d'honneur à ne pas le montrer au cours du match Cameroun-Cap Vert. La télévision gouvernementale a également tenu à ne pas montrer le banc de l'équipe nationale, au cours de cette rencontre et de la suivante, Angola-Cameroun.

Les hautes instructions de la présidence ou du Président?

Les "hautes instructions", cette arme que Ferdinand Ngoh Ngoh a longtemps utilisée pour s'imposer devant les ministres, ont définitivement été mises à nu, à tel point que son initiateur ne savait plus s'il devait écrire qu'elles émanaient de la présidence ou du Président lui-même. 

L'Administration sort de sa légendaire léthargie

La célérité retrouvée de l'Administration camerounaise. Elle n'a malheureusement duré que le temps de deux affectations. En effet, la décision d'affectation de ces cadres de l'administration, qui impliquait trois ministères, n'a pris qu'une journée. Un record qui restera assurément longtemps inégalé!

La Fecafoot refuse son bus au Minsep qui en loue un, à prix d'or selon ses détracteurs, à la compagnie de transports Musango pour transporter l'équipe nationale lors des séances d'entrainement. La Fécafoot prive également les Lions d'équipements d'entrainements. "

 

 Ngoh Ngoh veut la tête de la DG de Cameroon-Tribune

Marie Claire Nnana, la DG de Cameroon-Tribune a éventé le complot ourdi contre elle par Ferdinand Ngoh Ngoh. Ce dernier aurait tenté de la débarquer de la tête du "Quotidien gouvernemental" parce qu'elle a fait écrire dans Cameroon Tribune que Paul Biya avait « signé la fin » du conflit opposant la Fédération camerounaise de football au ministère des Sports. Mme Nnana a été sommée d’expliquer ce choix au point de risquer un licenciement pour faute lourde. Elle a été sauvée après avoir saisi le Président de la république dans une lettre.

Bleriot Nyemeck affirme avoir été menacé de mort

Consultant de la chaîne InfoTV, Pierre Blériot Nyemeck s'est montré, tout au long de cette crise, particulièrement offensif contre Samuel Eto'o, au point d'être accusé d'avoir un problème personnel avec Etoo'o. 

Selon Nyemeck, "Ça a d’abord été des menaces d’ordre mystique, ils ont vu que ça ne marche pas, et maintenant se sont des menaces physiques. Ce qui me gêne c’est que ce sont des menaces des gens de ma communauté [Bassa]. Je n’avais jamais imaginé que ma communauté pouvait arriver à ce niveau d’intolérance".

Onana tente une grève pour loger la délégation du Minsep

Des informations abondamment relayées mais non validées font état de ce que les membres du staff nommés par le Minsep, dont Omam Biyik, Alioum Boukar, Dany Nounkeu, Germain Noël Essengue, Pr Ngatchou et Lobe Keller, se sont retrouvés sans hébergement, errant dans les rues de Luanda. André Onana, le gardien de but camerounais en froid avec son mentor le président de la Fecafoot, aurait alors menacé de lancer une grève si des chambres ne leur étaient pas attribuées. Il aurait négocié avec ses coéquipiers pour que ceux-ci hébergent les agents du Minsep dans leurs chambres, une demande acceptée par les joueurs.

Marc Brys confisque les passeports des joueurs à Luanda

Le coach belge a menacé de ne pas signer la feuille de match si son staff, nommé par Ngoh Ngoh et Kombi, n’était pas inclus dans la fiche technique. Cette demande a été catégoriquement refusée par le chef de la délégation de la FECAFOOT, le Professeur Nkou Mvondo. 

Après plusieurs heures de discussions houleuses, Brys a demandé de remplacer l’analyste vidéo de la FECAFOOT, Ionnis Xylouris, par Alioum Boukar. Cette proposition a également été rejetée. Finalement, Brys a cédé et a rempli la feuille de match tout en restituant les passeports des joueurs, qu’il avait préalablement confisqués.

 

Marc Brys promet que la Fécafoot ne sera bientôt qu'une coquille vide