Le Cameroun en 2014

Boko Haram, une menace sérieuse
Boko Haram, une menace sérieuse

Les principaux dirigeants

Fonction Titulaire Depuis   Fonction Titulaire Depuis
Président de la République Paul BIYA 1982    Président du Sénat Marcel NIAT NJIFENJI 2013
Président Assemblée nationale Djibril CAVAYE YEGUIE 1992   Président Conseil économique et social Luc AYANG 1984
Premier ministre Philémon YANG YUNJI 2009   Président de la Cour suprême Daniel MEKOBE SONE 2014
        Chef d'Etat-major général des Armées René Claude MEKA 2001

Fiasco au mondial brésilien

Dipanda quitte la Cour Suprême

A 79 ans dont 25 passés comme premier Président de la Cour Suprême, Alexis DIPANDA MOUELLE a été prié de prendre sa retraite. Il a été remplacé par Daniel MEKOBE SONE, ancien conseiller à la même Cour.

Le Procureur général, RISSOUCK à MOULONG a également pris sa retraite et a été remplacé par Luc NDJODO.

Bapès. Va-et-vient éclair à Kondengui

Louis BAPES BAPES, le ministre des Enseignements secondaires, a passé une nuit en prison. Il est poursuivi dans une affaire de détournements de deniers publics qui a valu l'incarcération à plusieurs de ses anciens collaborateurs, parmi lesquels Cathérine ABENA qui est décédée cette année. Le ministre a été libéré le lendemain, sur ordre, indique t-on, du Président BIYA et a repris ses fonctions.

Boko Haram frappe au coeur du régime

Deux mois après avoir pris en otage dix ouvriers chinois a Waza, le groupe terroriste Boko Haram a frappé un coup encore plus grand! Il a enlevé la femme du ministre Amadou Ali, le chef du village Kolofata ainsi que des membres de leurs familles respectives. Le ministre a, quant à lui, échappé au traquenard mais son aide de camp a été tué.

Amadou Ali
Amadou Ali

Edzoa libre après 17 ans au Sed

Titus EDZOA, ancien Secrétaire Général de la Présidence a été libéré en février dernier, en même temps que son comparse Michel Thierry ATANGANA.

Les deux hommes ont passé 17 ans derrière les barreaux, accusés de détournement de deniers publics. Ancien homme de confiance de Paul BIYA, EDZOA avait démissionné de son poste de ministre de la Santé, puis s'était porté candidat à l'élection présidentielle de 1997 avant d'être arrêté.



Politique

Biya lance un plan d'urgence de 925 milliards sur 3 ans

Au cours d'un conseil des ministres tenu début Décembre, le Président Biya a annoncé le lancement d'un plan d'urgence triennal de 925 milliards de francs CFA pour accélérer la croissance.

Les projets prévus dans ce plan d'urgence triennal concernent :

  • l’agriculture et l’élevage (distribution des semences, abattoirs et entrepôts frigorifiques),
  • la santé (hôpitaux généraux et réhabilitation des plateaux techniques),
  • le logement social (1 000 unités à construire dans les chefs-lieux des dix régions),
  • les infrastructures (routes secondaires, construction des postes de gendarmerie et de postes frontières, adduction d’eau dans les villes et 3000 forages en zone rurale, éclairage public à Yaoundé et Douala).

Est-ce ce même plan, préparé par le ministère de l’Economie, qui a été réévalué par les services de la présidence de la République ?

L'on se souvient qu'au cours d’un conseil de cabinet présidé par le Premier ministre, Philémon Yang,  en avril de cette année, le gouvernement avait annoncé l’adoption d’un plan d’urgence de 343 milliards de francs Cfa, devant être implémenté après sa validation par le chef de l’Etat.

Lutte contre les détournements de deniers publics

Gervais Mendo Ze en prison. L'ancien Directeur Général de la CRTV (1988-2004) est rattrapé, 10 ans après avoir été limogé de "l'Office", par les faits commis durant son règne.

Le Cameroun fête 50 ans d'Indépendance et de Réunification

Buéa, l'ancienne capitale du "Cameroun allemand" et actuelle capitale de la région du Sud-ouest a accueilli, le 20 février, le Chef de l'Etat et ses hôtes, venus célébrer les cinquantenaires de l'Indépendance et de la Réunification du Cameroun.

Biya créé une 4ème Région militaire

La lutte contre Boko Haram a conduit le Chef de l'Etat, Chef des Armées, à modifier l'organisation de l'Armée et de la Gendarmerie en créant une 4ème Région militaire InterArmées (RMIA 4) ainsi qu'une 4ème Région de Gendarmerie.

Le ressort territorial de ces régions résulte de l'éclatement des anciennes 3ème région et  couvre la Région de l’Extrême-Nord et le département du Mayo-Louti dans la région du Nord. Le Poste de commandement  est Maroua.

Le décret présidentiel


Economie

L’impôt sur les sociétés baisse de 35 à 30%

Pour attirer les investissements, la loi de finances 2015 propose une baisse du taux de l'impôt sur les sociétés (IS) qui passera de 35 à 30 %. D’avis d’expert, l’impact de cette réduction serait de 72 milliards de F CFA, si on prend la moyenne de l’IS effectivement payé des trois dernières années.

Le gouvernement compte recouvrer 508 milliards de F CFA au titre de l’IS, pour un budget de 3746,6 milliards de F CFA.

Aes Sonel, vendu à Actis, devient ENEO

L’entreprise de production, de transport et de distribution de l’électricité au Cameroun a été officiellement rebaptisée Eneo Cameroun SA (Energy of Cameroon) le 12 septembre 2014, au cours d’une cérémonie organisée à Yaoundé. Ce changement de dénomination est consécutif au rachat de cette société anciennement connue sous l’appellation d’AES Sonel, par le fonds d’investissement britannique Actis, repreneur de 100% des actifs du groupe américain AES dans le secteur de l’électricité au Cameroun.

La suite sur Investir au Cameroun

MTN et Orange ont réalisé un C.A de 500 milliards en 2013

Orange et MTN, le duopole qui contrôlait le marché de la téléphonie mobile au Cameroun en 2013, a réalisé un chiffre d’affaires cumulé évalué à 500 milliards de francs Cfa, révèlent les statistiques du ministère camerounais des Postes et Télécommunications (Minpostel).

 Selon la même source, le secteur de la téléphonie mobile dans le pays c’est aussi 6000 emplois directs et 300 000 emplois indirects, ainsi que 617 milliards de francs Cfa d’impôts et taxes payés au Trésor public camerounais au cours des 5 dernières années.

Des statistiques qui devraient connaître un véritable bond dès l’année 2015, avec l’arrivée sur le marché, depuis le 18 septembre dernier, d’un 3ème opérateur de téléphonie mobile, Viettel Cameroun qui opère sous la marque Nexttel, ainsi que la délivrance, le 26 septembre 2014, de la 4ème licence de mobile du pays à l’opérateur public des télécoms, Camtel.

Source : Investir au Cameroun

Un centre emplisseur de gaz ouvert à Bertoua

Après celui de Maroua dans l'Extreme-nord, le Cameroun s'est doté d'un nouveau centre emplisseur de gaz domestique.

Le centre de Bertoua région de l'Est, d'une capacité de 100 tonnes métriques (TM), est le fruit d'un investissement de 5 milliards de francs Cfa de la CSPH (la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures).

L'ouverture du centre de Bertoua devrait encourager une plus grande consommation du gaz dans cette région en ramenant le prix de la bouteille de 12 kg à 6500 francs Cfa contre les 8.000, voire 10.000 actuellement pratiqués.

Il constitue un dispositif de poids dans la lutte contre la déforestation qui est une conséquence de l'utilisation du bois de chauffage par les ménages.

Le gaz domestique subventionné à 28 milliards FCfa en 2014

Par Investir au Cameroun - La consommation du gaz domestique au Cameroun a cru de 14% en 2014, selon les statistiques que vient de révéler la Caisse de stabilisation des prix des hydrocarbures (Csph). Cette augmentation de la consommation nationale, souligne le régulateur du marché des produits pétroliers raffinés, a induit un «soutien financier de 28,3 milliards de francs Cfa».

 

Cette somme, fait remarquer la Csph, représente «67,63% des charges sur activités ordinaires de l’organisme». En effet, apprend-on, plus de 80% du gaz domestique consommé au Cameroun est importé, l’unique raffinerie camerounaise, la Sonara, préférant se consacrer à la production du pétrole, du gasoil et du pétrole lampant.

 

Afin de réduire le volume sans cesse croissant de la subvention à la consommation du gaz domestique au Cameroun, le gouvernement a procédé mi-2014, à une révision à la hausse du prix de la bouteille de gaz de 12 Kg, qui est alors passé de 6000 à 6500 francs Cfa. Ce fut la première augmentation depuis 2006.

Hausse du prix du carburant, puis des transports, ...

Depuis le 1er juillet 2014, le prix du carburant a été revu à la hausse sur le territoire camerounais. Dans les villes-témoins de Yaoundé et Douala, le prix de l'essence super est passé de 569 FCfa à 650 FCfa, alors que celui du gasoil a grimpé de 520 Fcfa à 600 FCfa.

La conséquence immédiate de cette hausse du prix du carburant est celle de l'indice générale des prix et, notamment, celui des transports. Le cout du ramassage de taxi en journée, est ainsi passé, à Douala et Yaoundé, de 200 à 250 francs Cfa.

Paul Biya augmente les salaires des fonctionnaires de 5%

Le président Paul Biya, a pris le 7 juillet 2014, une ordonnance revalorisant de 5% les salaires de base des personnels civils et militaire de l’Etat. Cette décision est consécutive à une promesse faite par le gouvernement camerounais, à la suite de l’augmentation des prix des carburants et du gaz domestique intervenue le 30 juin et effective depuis le 1er juillet dernier.

Avec cette revalorisation salariale, a-t-on appris de bonnes sources, la masse salariale de l’Etat gonfle de 30 milliards de francs Cfa supplémentaires, et se situe désormais autour de 100 milliards de francs Cfa par mois, selon certaines sources.

La suite de l'article d'Investir au Cameroun

Gaz domestique. Sanction contre SCTM & les autres tricheurs

Le  Ministère  du  commerce a  infligé à cinq entreprises distributrices de gaz  domestique des amendes d’un montant total de près de 150 millions de francs CFA.
Il  s’agit  notamment  de  la  Société  Camerounaise de Transformation Métallique (SCTM), le leader du marché du gaz domestique dans le pays, de Camgaz, le n°2 du marché, de MRS, Oillibya, et de Kosan Krisplan, entreprise plus connue sous le nom de Glocal Gaz.

Ces opérateurs, suite à des contrôles effectués par les agents du Ministère du commerce,  sont  sanctionnés,  apprend-on,  pour  usage  d’emballages  non  conformes  et  tricherie  sur  les  quantités  de  gaz domestique mises sur le marché.

Camtel revient dans le mobile et obtient la 4ème licence

Cameroon Telecommunications, l’opérateur historique des télécommunications, a obtenu l’autorisation du gouvernement pour l’établissement et l’exploitation de réseaux de communications électroniques à couverture nationale ouverts au public. En clair, Camtel peut désormais offrir de la téléphonie mobile à ses abonnés, en plus de la téléphonie fixe.

La branche mobile de Camtel, la Cameroon Mobile Telecommunications (CMT) S.A., a été créée en 2006 au cours d’une assemblée générale constitutive tenue à Yaoundé.

Lire la suite sur Investir au Cameroun

Nexttel lance ses activités

La société Nexttel, filiale du groupe vietnamien Viettel et détenteur de la 3ème licence de téléphonie mobile au Cameroun a finalement démarré ses activités commerciales.

Détenteur exclusif d'une licence 3G pendant un an, Nexttel entend profiter de cet avantage pour réduire son retard ar rapport  ses deux principaux concurrents que sont MTN et Orange.



Technologie

Des voitures fonctionnant au gaz naturel testées à Kribi

Les tests ont été effectués au mois d’avril par Perenco, partenaire de la SNH dans l’association Sanaga Sud. Pari réussi pour les tests de fonctionnement des premiers véhicules légers au  gaz  naturel  comprimé  (CNG)  au  Cameroun. 

Trois  berlines  et  un  minibus  ont  roulé  normalement  après avoir  été  ravitaillés  à  une  station  de remplissage  installée  au  Centre  de  Traitement de Gaz (CTG) de Bipaga, dans la banlieue de Kribi.
Il ressort des tests effectués que l’autonomie de fonctionnement de ces voitures  au  gaz  est  de  150  km.  Lorsque le trajet est plus long, elles basculent automatiquement à l’essence.

Source : http://www.snh.cm/PublicationHydrocarbures/snh%20infos%2043-44.pdf

Télécoms : la 3G, une révolution débarque

Avec le démarrage des activités commerciales de Nexttel, la 3G fait son apparition dans le ciel des télécommunications camerounais qu'elle entend bouleverser.

Selon les spécialistes du domaine, la 3G devrait apporter plus de rapidité dans la connexion Internet, la fluidité des appels téléphoniques et l'accès  des applications innovantes.

L'accès à la 3G ne se fera cependant pas sans frais pour les abonnés : il leur faudra acquérir les portables qui acceptent cette technologie, faute de quoi, ils continueront de se contenter des appels et des sms.


Société

La numérotation téléphonique passe à 9 chiffres

Depuis le 21 novembre, les numéros de téléphone se sont allongés d’un nouveau chiffre, passant de 8 à 9.

Selon Jean Pierre Biyiti bi Essam, le ministre des Postes et Télécommunications, ce basculement de la numérotation téléphonique nationale de huit chiffres à neuf a été décidé pour résoudre le problème de saturation des numéros mobiles qui se fait sentir depuis 2012.

Le plan de numérotation à huit chiffres, en vigueur depuis 2007, avait une capacité théorique d’environ 80 millions de numéros téléphoniques. Mais, ce plan ne prenait pas en compte le préfixe 0 et 1 réservés respectivement à la sélection, aux services d’urgence et les services d’utilité publique.

L'épouse d'Amadou Ali et 26 autres otages libérés!

Après près de 3 mois de captivité, l'épouse du ministre Amadou Ali, le maire de Kolofata ainsi que 25 autres personnes parmi lesquelles 10 ouvriers chinois, ont été libérés, le 10 octobre, par le groupe terroriste Boko Haram.

Les ex-otages ont été conduits à Yaoundé où ils ont été reçus par le Président Biya.

Inondations dans l'Extreme-nord. La digue de Maga a cédé

La digue de Begué-Palam sur le Logone, près de Maga, a cédé le 19 septembre 2014. Alors que tous les espoirs étaient portés sur les travaux de renforcement des installations de la digue construite par le Génie militaire pour protéger les villages et les populations riveraines le long de la digue de Maga dans le Mayo-Danay, les pluies des mois d’août et septembre ont finalement eu raison du dispositif mis en place le long de la digue.

 

Le 19 septembre 2014, la digue a cédé sous le poids des eaux, malgré les travaux de renforcement effectués par le Génie militaire alors que la digue menaçait de céder.

La suite dans l'Effort camerounais 

Pour en savoir plus sur la digue de Maga, lire Camerlex-le barrage de Maga

Vers la fin des explosions des dépôts de gaz?

Par Investir au Cameroun- Le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement technologique (Minmidt), Emmanuel Bondé, vient d’annoncer que le gouvernement camerounais a décidé de suspendre, pour une durée qui n’a pas été déterminée, la délivrance des autorisations d’exploitation des dépôts de gaz domestique sur le territoire national.

 

Cette mesure gouvernementale, apprend-on, ne sera levée que lorsque les autorités publiques auront achevé de mettre en place une nouvelle réglementation plus rigoureuse en matière de sécurisation des dépôts de gaz domestique. «Il nous a été instruit de voir comment est-ce qu’on peut avoir des dépôts de gaz standards, parce que nous nous sommes rendus compte que les dépôts de gaz qui explosent sont ceux qui ne sont pas conformes et non-autorisés», explique Bagoutou Djembele, sous-directeur des risques industriels au Minmidt.

 

Cette décision de suspension intervient six mois après l’explosion d’un dépôt de gaz dans la capitale camerounaise. En effet, le 22 novembre 2014 dans la nuit, une grande explosion avait réveillé les populations du quartier Etoudi, qui abrite le palais présidentiel. Une cargaison d’environ 3000 bouteilles de gaz avait alors été détruite, non sans avoir endommagé des transformateurs et des lignes de transport de l’entreprise distributrice de l’électricité, plongeant une partie de la ville dans le noir.

Cartes d'identité : Le Gouvernement rompt avec Thalès

Le Gouvernement camerounais a pris la décision de ne pas renouveler le contrat signé il y a quelques années avec la société Thalès et portant sur le projet Senac (Sécurisation de la nationalité camerounaise)..

Thalès a été notifié de cette décision le 3 Décembre. Thalès est accusé de nombreux manquements à ses obligations et de surfacturation de ses prestations.

Pour en savoir plus sur le sujet :

https://237online.com/article-29859-cameroun--sa-reta-nationale-le-scandale-de-la-carte-nationale-d-identita.html

 


Sports

Blatter et Hayatou inaugurent le Centre Caf de Mbankomo

Le Centre d'Excellence de la CAF de Mbankomo a officiellement été inauguré en mai dernier. Le projet qui a démarré en 2006 a été mis en service en 2010 avant que des travaux d'extension ne soient menés jusqu'à cette année. 

Le Centre dispose de trois terrains de football (deux pelouses synthétiques et une pelouse naturelle), d’un terrain multisports (basket-ball, handball, volley-ball), d’une piscine olympique, d’une salle de gymnastique équipée d’appareils de remise en forme à la pointe de la technologie, d’une salle de conférence de 110 places avec des cabines de traduction, de quatre salles sonorisées de 30 places chacune servant pour la préparation technique des joueurs et les séminaires ateliers, un restaurant de 104 places, une terrasse bar et des chambres luxueuses. 

Télécharger
Présentation Centre technique Caf de Mba
Document Adobe Acrobat 131.3 KB

Coupe du monde. Les Lions ne passent plus le 1er tour

L'équipe nationale de football a vécu une coupe du monde catastrophique. Encore une fois. Battu d'entrée par le Mexique, laminé par la Croatie, le Cameroun était déjà éliminé avant d'être malmené par le Brésil. 

 

Les Lions ont décu, autant dans le jeu que dans le comportement. 


Santé

Le Cameroun ferme ses frontières à la fièvre Ebola

Comme plusieurs pays dans le monde, le Cameroun s'est mis en mode alerte maximale pour bloquer la fièvre Ebola dont le bilan officiel établi pour l'ensemble des pays touchés fait état d’une centaine de morts. Les autorités sanitaires de notre pays ont annoncé le renforcement des mesures de vigilance et ont mis à disposition, une enveloppe de 630 millions de francs Cfa.

Le plan de riposte du ministère de la sante contre l'epidemie-de-la-maladie

La gratuité des soins pour les - 5 ans s'étend au palu grave

Après le paludisme simple rendu gratuit en 2011 pour les enfants de moins de 5 ans, le traitement du paludisme grave pour la même catégorie d'individus est désormais gratuit dans toutes les formations sanitaires publiques et privées à but non-lucratif au Cameroun.

Ces enfants reçoivent gratuitement depuis le mois de juillet dernier, les doses injectables de l'artemether et de l'artésunate. Semi gratuité pour les femmes enceintes qui s'acquittent de la somme de 4 000 F et les tous les autres qui payent 8 000 F.
La gratuité du traitement du paludisme grave est exécutoire jusqu'en 2016 grâce à l'appui de trois partenaires du Cameroun, à savoir :

  • La Chine qui a remis plus de 1,2 million d'ampoules d'arthéméther 40 mg destinés aux enfants de moins de cinq ans et plus de 1,1 million d'arthéméther d'ampoules 80 mg pour les personnes de plus de cinq ans.
  • L'Ong Clinton Health Acces Initiative Fondation (CHAI) a mis à la disposition du Minsanté 700 000 ampoules d'artésunate injectable 60 mg
  • et le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme a contribué, quant à lui, avec près de 400 000 ampoules d'artésunate injectable.

Au cas où certains de ces partenaires se désengageraient après 2016, l'Etat s'organise déjà à prendre le relais, a confié le Ministre André Mama Fouda.


Arts et culture

Nécrologie

Mort d'André SOHAING

Homme d'affaires réputé (il était notamment propriétaire de l’hôtel AKWA PALACE) et homme politique (maire de la commune de Bayangam de 1996 à sa mort), André SOHAING est mort le 22 juillet 2014.


Cathérine ABENA s'en est allée

Cathérine ABENA, l'ancienne secrétaire d'Etat aux Enseignements secondaires est décédée le mercredi 19 Mars à 59 ans à Yaoundé. Elle avait été arrêtée en Janvier 2010, accusée de complicité de détournement et de co-action de détournements de fonds publics. Elle n'a jamais arrêté de clamer son innocence et  avait entamé une grève de la faim qui lui avait valu plusieurs séjours à l'hôpital.

L'ambassadeur Mendouga meurt en prison

Jérome Mendouga et l'ancien président américain Bill Clinton
Jérome Mendouga et l'ancien président américain Bill Clinton

Jérôme Mendouga, l'ancien ambassadeur  du Cameroun aux Etats-Unis (1993 à 2008) est décédé samedi 15 novembre 2014 à l’hôpital général de Yaoundé.

Il était détenu, depuis 5 ans, à la prison centrale de Kondengui. Il avait été inculpé en 2009 de “détournements de deniers publics  dans le cadre de l’affaire Albatros (achat de l’avion présidentiel). 

Jérôme Mendouga avait été condamné, le 8 octobre 2012, à 15 ans d’emprisonnement.

Françoise FONING meurt dans un accident de circulation

Françoise FONING est morte aux urgences de l'hôpital Central de Yaoundé, où elle avait été conduite après un accident de circulation survenu sur l'axe Yaoundé-Bafoussam.

Femme politique dynamique, elle a été députée du Wouri, Maire de Douala 5ème et première femme présidente d'une section RDPC.

Femme d'affaires redoutable, elle avait créé et présidait le GFAC, le Groupement des Femmes d'affaires du Cameroun et venait d'être portée à la tête de l'Organisation mondiale des Femmes Chefs d'entreprise.


Projets

Domaine Projet Date démarrage Date fin Remarques
Routes        
         
         
         
         
Ports & aéroports        
         
Energie        
         
         
Santé        
         
         
Aménagement urbain        
         
Education        
         
         
Sports        
         

Indicateurs-clé

      Valeur 2014 Valeur 2013 Evolution
Population estimée Hommes        
Femmes        
- de 20 ans        
Total        
Education Primaire & maternelle Elèves      
Enseignants      
Nbre d'écoles      
Secondaire Elèves      
Enseignants      
Nbre d'établissements      
Professionnel Apprenants      
Nbre de centres      
Supérieur Etudiants      
Enseignants      
Nbre d'universités publiques      
Nbre d'IPES      
       
Economie Taux d'inflation    1,9%  2,1%  
Réseau routier Routes principales en terre      
  Routes principales bitumées      
  Total routes principales      
Prix à Dla & Ydé Super  650 569  
Gasoil  600 520  
Pétrole lampant      
Taxi ramassage  250  200  
Santé Formations sanitaires Hopitaux de référence      
Hopitaux régionaux      
Hopitaux de district      
CMA      
CSI      
Cliniques privées      
Personnel Infirmiers et aides soignants      
Médecins      
           

Source : Institut National de la Statistique